Mundaneum

20200518 1 Vue 1ok Coupe 2 ok Coupe ok Vue 12 111115
Thumb 20200518 1 Thumb vue 1ok Thumb coupe 2 ok Thumb coupe ok Thumb vue 12 111115
  • date2015
  • clientFrench Community
  • surface3.800 sqm
  • locationMons
  • budget2.700.000€
description

A la fin du XIXème siècle, deux juristes belges, Paul Otlet et Henri La Fontaine, créent le Mundaneum. Il est destiné à rassembler l’ensemble des connaissances du monde. Pacifistes convaincus, leur objectif est d'annihiler, grâce à la connaissance, tous risques futurs de conflits armés. Ils mettent en œuvre la Classification Décimale Universelle (CDU) qu’ils avaient mis au point afin de répertorier et de classer les archives mondiales, c'est l'ancêtre de l'Internet. Sous son appellation éponyme, le Mundaneum est aujourd'hui un centre d'archives de la Communauté française.

L’Objet du Concours :  au sein du bâtiment Rue de Nimy, aménager un espace d’accueil et rentabiliser les locaux existants | outre les travaux de rénovation et de mise en conformité du bâtiment arrière, il est question de le restructurer afin d’y accueillir des espaces de bureaux, d’archivage et de stockage | les interventions contemporaines doivent mettre en valeur le Mundaneum, en tant qu’institution de la Communauté française |la réflexion en matière de performances environnementale et énergétique doit être intégrée dans la conception du projet, de manière transversale, sur toutes les disciplines.


Notre réponse :

Le geste initial concerne l’ouverture des deux façades du Mundaneum le rendant traversant. Ainsi, ce parti offre l’opportunité d’afficher sa présence dans la trame urbaine tout en le connectant aux deux rues qui le bordent. Ensuite, les aménagements envisagés permettent aux utilisateurs d’évoluer dans des espaces qui leur servent ou qui se dévoilent au gré des nécessités et des envies.

L’imagination d’un lieu fluide transitant entre espace construit et espace immatériel entend donner des lignes directrices et ne pas figer les espaces qui intègrent la vie et le temps qui passe.

L’idée de concevoir un ensemble en intégrant un centre d’archives et un musée suggère de le relier par un lieu d’échanges : un forum ou plutôt un hyper-forum, pour reprendre la métaphore du lien hyper-texte de Michel Serres : un « hyper-mundaneum ».

Le nouveau complexe est l’outil architectural de ce concept. Il dépasse la machine efficace et intègre les atouts de l’infrastructure existante. L’espace muséal prend vie et s’ouvre sur la rue de Nimy, le bloc d’archives et l’espace polyvalent le connectent avec la zone administrative au-dessus de la nouvelle porte, rue des Passages.

La superposition flexible des fonctions, des flux, des connaissances, des symboles ainsi que son adaptabilité à l’évolution technologique feront de la « Cité Mundaneum » l’outil de XXIe siècle qui pourra poursuivre les objectifs de ses créateurs.

La signalétique reflète l’organisation intérieure, 3 cercles qui représentent les 3 centres: 3 couleurs les différencient pour une identification et une orientation immédiates, 3 objets les symbolisent et permettent une lecture en relief pour les malvoyants.

Le centre d’exposition, bleu, est symbolisé par la terre, le globe présent dans l’ancienne partie du Mundaneum dans laquelle se trouve le lieu d’exposition.

Le centre d’archives, vert, est symbolisé par les fiches qui constituent la classification du mundaneum.

Le centre administratif, rouge, est symbolisé par le coin d’un bureau.

Ces trois couleurs se combinent avec une numérotation des locaux renforcée par des symboles: la flèche colorée pour le bâtiment, la ligne pour le niveau du local, le carré pour le local.

 

 
 
read more